the long dark let's play

La team vous propose sa sélection de jeux indépendants

Aujourd'hui, on vous parle d'un jeu qui nous tient à coeur : The Long Dark, jun jeu de survie pas comme les autres : ici pas de zombies et calibre 12 mais plutôt la nature, le froid  et vos petites mains. 

Imaginez, vous venez enfin de vous assoir dans votre avion direction Los Angeles. Les vacances se profilent plutôt bien et vous atteignez votre destination dans un peu moins  de 12 heures. Détendu, vous fermez les yeux, après avoir avalé un petit décontractant. 
Le réveil est brutal. Pas de palmiers en vue. Plutôt de la neige à perte de vue. Changement de décor. Vous l'avez compris votre seul but dans ce jeu va être de survivre avec ce que vous avez. 
Chez Koliddon, on vous entend déjà : encore un énieme jeu de survie. Encore un oui, mais pas des moindres. 

Le jeu est encore en accès anticipé mais offre une sandbox très bien fournie et qui promet de nombreuses heures de jeux. Il y a différents niveaux de difficulté (les animaux ne vous attaquent pas ou décident à l'inverse de vous tracker comme si vous étiez le seul FoodTruck à des km à la ronde). Un Storymode est toujours en cours de développement, mais on le répète, la Sandbox vaut largement de s'y pencher. 


Les développeurs de The Long Dark ont mis un point d'orgue pour nous offrir avant tout un jeu d'ambiance : que ça soit sonore ou visuel. 
 Le jeu est tout d'abord objectivemen beau, il y a un très bon soucis des textures : les nuits étoilées ou les levers de soleil sont à couper le souffle. On se sent très vite immergé dans cet hiver canadien, et très vite, on a froid. Mais on est plutôt content d'avoir froid. 

the long dark gameplay


On pourrait reprocher à The Long Dark le fait qu'il manque d'action, mais c'est en fait ce qui le différentie des autres de la même catégorie. Ici, on prend d'abord plaisir à explorer, looter les nombreux endroits devenus inhabités, grimper une montagne, la descendre, la remonter parce qu'on s'est trompé de route (aucune carte n'est proposée, il faut faire ça au flair, à l'habitude ou à Google).
Ce qu'on apprécie chez Koliddon, c'est l'immersion proposée par ce jeu : c'est une véritable vague de fraîcheur qui permet de nombreuses heures de jeu sans vraiment s'en rendre compte.


La difficulté est aussi assez élevée. On entend ici qu'aucun tutoriel n'est proposé et que rien ne vous viendra en aide : pas de système de vies : si vous venez de vous faire déchiqueter par un ours en sortant de votre petit igloo où vous aviez entreposé des ressources pour les dix prochaines années, c'est tout, c'est fini. Vous avez survécu 4 jours 5 heures, à vous de recommencer parachuté sur une nouvelle map et d'essayer de faire mieux. 

Les maps sont – à l'image du grand Nord Canadien- énormes : il vous faudra plusieurs heures de jeu pour en explorer une, et être vraiment très téméraire pour les relier toutes et vous vanter d'avoir exploré tout The Long Dark. Et non, une nouvelle map est sortie. A vous de tout recommencer. 
Nous n'irions pas jusqu'à dire que la durée de jeu est infinie, mais elle est assez consistante et n'a pour obstacle que votre lassitude de marcher.

Pour résumer, The Long Dark, c'est une expérience de survie à part entière. Koliddon suit de près les updates et vous tiendra au courant. 
Pour en savoir plus sur The Long Dark, c'est par ici ! http://steamcommunity.com/app/305620
Il vous en coûte 20€ et souvent 10 € en soldes Steam 

Leave a Comment