zelda test de la team

L'arrivé de la Switch

Ca y est la Nintendo Switch est sortie en nous servant  le nouveau Zelda sur un plateau. Chez Koliddon, ça fait longtemps qu’on l’attend.
Kitten Celeste en a profité pour monopoliser cet article afin de  vous partager son amour inconditionnel. Mi C’est mon Choix, mi Faites entrer l’accusé. Séquence témoignage made by Koliddon.

zelda 2017

  Témoignage de "The Legend of Zelda: Breath of the Wild"



Ca y est, il est sorti ! Je suis totalement fauchée, mais il est sorti. Du coup, je me contente de baver devant la pub (un temps soit peu répétitive) et à lire des tests un peu partout sur internet. J’ai hâte ma foi, mais hâte. 


Zelda et sa légende sont entrés chez moi un soir de 1998, et se sont matérialisés dans les bras de mon frère et dans une cartouche qui envoyait déjà du bois : Ocarina of Time.
Toutes ces soirées à le regarder jouer fascinée : le jeu est beau, on est immergé, et -caution j’ai 4 ans –  on peut faire du cheval en étant badass.  Le temple de l’eau a eu raison de moi de multiples fois. Ca reste mon premier vrai souvenir d’émerveillement vidéo-ludique (mot à plus de 2 syllabes), une toute autre histoire que Max et Marie font les courses ou Passeport, c’est mon Passeport.


Après cela, ma vie a continué son cours avec la plupart des titres de la licence : Majora’s Mask (racheté d’occasion vers mes 10 ans), Windwaker, Twillight Princess … A chaque fois une claque dans la gueule : des nouveaux graphismes, une nouvelle jouabilité malgré un système de jeu qui ne change pas. Et pourquoi devrait-il : c’est une recette qui marche et je suis plutôt attirée par ce genre de jeu !
Je ne parle pas des sorties sur consoles portables qui ont accompagné toutes mes vacances et qui m’ont pété les yeux à l’arrière de la voiture ou sous la couette : Oracle of Age et Seasons, Minish Cap, la réédition de A Link To the Past, les rééditions DS, a Link between to worlds.. Bref. Amour.  J’avais prévenu, on a pas l’habitude chez Koliddon des épenchements lyriques. Pétage de câble. #témoignage
Pourtant, grosse déception récente : Skyward Sword.  Le refus, le déni.
Pourquoi donc ?
Oui. Il manque UNE EPONA. Mais plus sérieusement, j’ai eu les poils hérissés par chaque intervention de Faye, la PNJ auxiliaire de Link. Envie viscérale de jeter ma manette et mon nunchuk. Jouabilité exigeant trop d’effort sans trop de finesse. J’ai été déçue dans ma fainéantise habituelle.


A l’annonce du nouveau Zelda, mon cœur n’a fait qu’un bond : d’abord une illustration, tellement belle, puis une annonce d’open world, miam, puis tiens, tu vas pouvoir chasser remiam.  Puis les premiers extraits. Ajout direct sur la liste de «#1 en cas de craquage de PEL ». 
Il est si beau. Après, des doutes sont encore de mise pour la console en elle même et les nouveaux jeux à venir.  Je mets au cas où une cagnotte Ulule pour les âmes charitables qui voudraient partager la console.  On pourra se la… switcher toutes les semaines.  (…)

Voilà donc un témoignage riche en débordements comme on assume peu chez la team Koliddon. Mais bon, on est un peu comme ça chez nous, on laisse tout le monde s’exprimer. On revient bientôt avec un article plein de belles photos, critiques, et vidéos ! 

Aux chanceux qui ont Breath of the Wild entre les mains,  qu'en pensez-vous ? 

 

Avis test Zelda

2 thoughts on “Zelda, Breath of the Wild : Test et avis de la team !

  1. […] Une première est destinée à tous fans de Zelda et fait un focus sur le dernier opus de la saga . Le musée a notamment fait une journée spéciale pour le lancement de la […]

  2. […] Une première est destinée à tous fans de Zelda et fait un focus sur le dernier opus de la saga . Le musée a notamment fait une journée spéciale pour le lancement de la […]

Leave a Comment